Police/ Ouagadougou

Criminalité à Ouagadougou: un militaire du rang aux arrêts , des armes et des minutions saisies

La police national a menée une opération de recherche et de bouclage des zones criminogènes de Boulmiougou, Baskuy, Nongr-massom et Sig-noghin . ( Criminalité à Ouagadougou)

Suite à une mission de recherche et de bouclage de zones criminogènes menée par la Brigade de Recherche du Commissariat Central et des Brigades de Recherches des Commissariats d’Arrondissements entrant dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme et de sécurisation de la ville de Ouagadougou le 1er octobre 2021, les zones criminogènes de Boulmiougou, Baskuy, Nongr-massom et Sig-noghin ont été quadrillées.

Bilan:

Wakatt Communication
  • Huit (08) personnes interpellées dont 04 pour vérification d’identité, 02 pour consommation et détention de stupéfiants et 02 pour détention d’armes de guerre, vols aggravés, tentative de vol aggravé et complicité. À noter que parmi les deux derniers interpellés il y a un militaire du rang du nom de Konfé Souleymane qui était en formation à l’ENSOA en pré déploiement à l’Est. Il a reconnu les faits de vols à main à lui reproches et à même dénoncé son acolyte du nom de Inoussa, activement recherché . 

Le butin est composé de:

  • – 01 Kalachnikov AK47 escamotable et son chargeur garni de 13 munitions dotation du militaire, saisi entre les mains du militaire dans un fumoir;
  • – 01 PA type 7,65 et son chargeur de 03 munitions déclaré volé lors d’un braquage le 30 septembre dernier au quartier Dapoya. Ladite arme appartient au vigile de faction au lieu de braquage à Dapoya.
  • -01 lot de pièces de monnaies FCFA et des pièces de monnaie de Ludic Lydia emporté lors du braquage du 30 septembre

La Mission a pris fin à 07 heures 50 ce jour 02 octobre 2021.

Source sécuritaire

(Criminalité à Ouagadougou)

Image d’illustration

Ajouter un commentaire