Guinée-Bissau

Guinée-Bissau : des tirs nourris retentissent près du palais du gouvernement

Des tirs nourris ont été entendus mardi après-midi dans le secteur du palais du gouvernement pendant un conseil des ministres, à Bissau, capitale de la Guinée-Bissau, petit pays d’Afrique de l’Ouest à l’histoire politique troublée. Si leur origine n’est pas encore claire, la Cédéao a “condamné” une “tentative de coup d’État“. 

Le correspondant de l’AFP Allen Yero Embalo était dans le palais au moment des faits, il a été joint par Nicolas Germain, journaliste à TV5MONDE. L’attaque selon le correspondant de l’AFP a été perpétrée par des soldats “des para commandos” dont la caserne se trouve près de l’aéroport.

Lors de l’assaut contre le palais les membres du gouvernement et le président Embalo ont été évacués dans d’autres salles du palais selon le correspondant présent durant l’attaque dans le palais. La situation reste très confuse.

Wakatt Communication

Cette ancienne colonie portugaise d’environ deux millions d’habitants frontalier du Sénégal et de la Guinée, est abonnée aux coups de force politique. Depuis son indépendance en 1974 après une longue guerre de libération, elle a connu quatre putschs (le dernier en 2012), 16 tentatives de coups d’État et une valse des gouvernements.

José Mario Vaz, élu président en 2014, a été le seul chef de l’Etat depuis l’instauration du pluripartisme à terminer son mandat sans être destitué ou assassiné. Depuis, la Guinée-Bissau s’est engagé vers un retour à l’ordre constitutionnel, ce qui ne l’a pas préservé de turbulences à répétition, mais sans violence.

En 2019, la dernière présidentielle a été marquée par une crise électorale, aboutissant aux investitures de deux chefs d’État rivaux : l’ex-Premier ministre Domingos Simoes Pereira, candidat PAIGC, contestait la victoire attribuée par la commission électorale (CNE) à un autre ex-Premier ministre, l’opposant Umaro Sissoco Embalo.

En avril 2020, après quatre mois de blocage la Cédéao a reconnu M. Embalo, ancien général de 49 ans, comme président.

Ajouter un commentaire