Insécurité: un réseaux de malfrat qui opéraient dans les quartiers Tampouy, Karpala, Nagrin, Dassasgo et Bissighin aux arrêts

Dans le cadre de l’exécution de ses missions régaliennes de protection des personnes et de leurs biens, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ-C) a mis un terme aux activités d’un (01) réseau de délinquants, présumés auteurs d’actes de grand banditisme dans la ville de Ouagadougou.

En effet, ils sont quatre (04) à être mis aux arrêts par les éléments dudit service et ce, grâce à la collaboration de la population.

Ces malfrats, à l’aide d’une (01) kalachnikov et de deux (02) Pistolets Automatiques, opéraient depuis près de deux (02) ans dans plusieurs quartiers de la capitale Burkinabè notamment Tampouy, Karpala, Nagrin, Dassasgo et Bissighin, et dans d’autres localités du pays.

Emission Digitale Actu 2

Emission Digitale Actu 2 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Affaire Trankillos : les internautes réagissent - Netflix dépasse les 200 millions d’abonnés - YouTube et Facebook prolongent leurs suspensions de Donald Trump - Jack Ma réapparaît dans une vidéo mais n'explique pas les raisons de sa disparition #digitaleactu #garnett #bationotahirou

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 23 janvier 2021

Plusieurs personnes en ont été victimes et certaines ont même perdu la vie.

Ainsi, ils ont commis, depuis le premier trimestre de l’année 2018 jusqu’à leur interpellation, plus de quarante (40) braquages dans la seule ville de Ouagadougou. Le préjudice cumulé selon leur déclaration s’élève à près de dix millions (10.000.000) de FCFA.

Au cours de leur interpellation, il a été trouvé en leur possession une (01) arme de guerre Kalachnikov, un pistolet automatique, des chargeurs et des cartouches, des vélomoteurs et divers autres objets.

Pour votre sécurité et celle des autres, dénoncez tout cas suspect aux Forces de Défense et de Sécurité via les numéros verts que sont : le 17 (Police Nationale), le 16 (Gendarmerie Nationale) et le 1010 (centre National de Veille et d’Alerte).

Ajouter un commentaire