Kassoum Kambou

Kassoum Kambou ,le président du Conseil constitutionnel est décédé

Malade depuis plusieurs semaines, le président du Conseil constitutionnel Kassoum Kambou est décédé ce samedi à Paris, en France.

Le président du Conseil constitutionnel Kassoum Kambou était malade depuis plusieurs semaines et a été transféré par avion médicalisé hier vendredi à Paris pour des soins intensifs. Il a rendu l’âme ce samedi.

Son absence a été remarquée lors de l’audience solennelle de prestation de serment du président du Faso, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Paul-Henri Sadaogo Damiba, le mercredi 16 février dernier.

Wakatt Communication

Le regretté était à la tête du Conseil constitutionnel depuis le 11 février 2015, pour un mandat de neuf (9) ans.

Ce magistrat de grade exceptionnel a eu un parcours bien rempli.

Il a notamment présidé la Commission d’enquête indépendante mise en place pour faire la lumière sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses 3 compagnons.

Agence d’information du Burkina

Magistrat de grade exceptionnel, Monsieur Kassoum KAMBOU, qui a 32 ans d’expérience dans la magistrature, a été nommé Président du Conseil constitutionnel par décret n°2015-208/PRES-TRANS/PM du 25 février 2015.

Il a prêté serment le vendredi 13 mars 2015 à Ouagadougou devant le Président de la Transition, Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO. Il remplace Monsieur Dé Albert MILLOGO (septembre 2007 à mars 2015) à la tête de la juridiction compétente en constitutionnelle et électorale.  

Avant sa nomination, Monsieur Kassoum KAMBOU était Président de la Chambre commerciale de la Cour de Cassation. Titulaire d’une Maîtrise en droit, option Droit des affaires de à l’Université du Benin à Lomé (République Togolaise), Monsieur Kassoum KAMBOU est aussi diplômé de l`Ecole nationale de Magistrature de Paris en France. 

Ajouter un commentaire