Lassina Zerbo

DR Lassina Zerbo , qui est le nouveau Premier Ministre du Burkina Faso

Dr. Lassina Zerbo a été nommé Premier ministre ce vendredi 10 décembre 2020 par le président du Faso, Roch Kaboré. Il remplace Joseph Marie Dabiré qui a rendu sa démission le 8 décembre 2021.

Lassina Zerbo (né le 10 octobre 1963 au Burkina Faso), est le secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complet des essais nucléaires (OTICE) depuis le 1er août 2013.

Auparavant, il a occupé le poste de directeur du Centre international de données de l’OTICE.

Wakatt Communication

Lassina Zerbo obtient un doctorat en géophysique de l’université de Paris XI, France, en 19939.

Sa carrière internationale commence chez BHP Minerals International où il obtient un poste de chercheur en géophysique, puis de chef de projet géophysique pour les programmes Afrique en Virginie, aux États-Unis. Il y apporte son expertise scientifique et technique sur tous les projets de systèmes électromagnétiques aéroportés.

En 1995, il rejoint la société Anglo American Exploration Group au poste de géophysicien principal de division pour l’Afrique, et est nommé directeur de la division géophysique pour l’Afrique en 2001.

À ce poste, il est responsable de toutes les opérations en Afrique, en gardant la supervision de la recherche et du développement pour la plupart des projets en Afrique, en Asie et en Australie.

En 2004, Lassina Zerbo est nommé directeur du Centre international de données (CID) de l’OTICE.

Il est en première ligne dans la gestion des questions portant sur les essais nucléaires effectués par la République populaire démocratique de Corée en 2006, 2009 et 2013.

Il supervise l’organisation des conférences Science et Technologie en 2011 et en 2013, ainsi que le déploiement du système vDEC (Centre virtuel d’exploitation de données, ou Virtual Data Exploitation Centre en anglais), un portail qui permet à la communauté scientifique d’accéder aux données du Système de surveillance international.

À la suite du tsunami de 2004 dans l’océan Indien, il conduit les discussions pour un accord sur les capacités d’assistance technique de l’OTICE aux centres d’alerte au tsunami.

Il est le garant des données de l’OTICE et de leur diffusion à l’occasion du tremblement de terre, du tsunami et de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, en mars 2011.

En 2013, il est élu secrétaire exécutif de l’OTICE et quitte la direction du CID.

Wikipédia

Ajouter un commentaire