Politique: l’Assemblée nationale proroge d’un an le mandat des conseillers municipaux et régionaux

Le jeudi 29 avril 2021, l’Assemblée nationale réunie en session ordinaire a adopté à l’unanimité des votants, la loi portant prorogation des mandats des conseillers municipaux et régionaux.

Une loi, présentée et défendue par le ministre d’Etat ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo, assisté de son staff technique.

Après l’étape de la Commission des affaires générales , institutionnelles et des droits humains(CAGIDH) le jeudi 22 avril 2021, le ministre d’Etat, Pengdwendé Clément Sawadogo a défendu le projet de loi portant prorogation du mandat des conseillers municipaux et régionaux, devant les députés de l’Assemblée nationale, réunis en plénière.

Ils ont examiné et d’adopté le projet de loi sur la prorogation des mandats des exécutifs locaux, inscrit sous l’intitulé ” Dossier N°25″.Selon le ministre d’Etat en charge des collectivités territoriales, l’adoption de la loi permet aux conseillers municipaux d’exercer en toute légalité le temps que des réformes majeures puissent être opérées par le gouvernement de concert avec tous les acteurs politiques.

《Nous allons dans les semaines à venir discuter dans le cadre du Dialogue politique afin de dégager le consensus sur l’application du suffrage universel direct en ce qui concerne la désignation du maire et du président du Conseil régional 》, a-t-il laissé entendre.

《Nous comptons éponger les questions liées à la relecture du code électoral et du code général des collectivités territoriales au plus tard en Juillet de cette année 》, a précisé le ministre d’Etat. Cette prorogation du mandat des conseillers municipaux et régionaux jusqu’au 22 mai 2022 est dicté par le souci d’anticiper sur les dysfonctionnements des conseils par la création d’un meilleur ancrage de la démocratie à la base, la légitimation des chefs des collectivités territoriales et la minimisation des crises récurrentes qui ont été le lot des conseils de collectivités territoriales jusqu’à présent.

Le ministre d’Etat Pengdwendé Clément Sawadogo a, au cours de cette plénière, répondu aux préoccupations des élus nationaux sur le redécoupage du territoire national, l’organisation des élections dans les zones impactées par l’insécurité, les réformes de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Sur le dernier point, le ministre d’Etat a noté qu’une réforme de fond ne peut être envisagé qu’ après les municipales de mai 2022 .Sur le redécoupage du territoire, Pengdwendé Clément Sawadogo a indiqué que l’exercice requiert plus de minutie et de temps.

Direction de la Communication et de la presse ministérielle

Ajouter un commentaire