Politique: l’ex premier Ministre Paul Kaba Tiéba est nommé Directeur Général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso

Paul Kaba THIEBA, Economiste, est nommé Directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF). C’est l’une ds informations majeures du conseil des ministres de ce 27 Mars 2018.

Caisse des dépôts et des consignations : Les fonds dormants et inactifs ciblés
• Opérationnalisation prévue au cours de l’année 2018

• Récupérer et rentabiliser l’argent sous-exploité

Wakatt Communication

• Une dotation initiale de 20 milliards de FCFA par l’Etat

La loi consacrée à la création de la Caisse des dépôts et des consignations du Burkina Faso (CDC-BF) et celle régissant les dépôts et les consignations sont adoptées depuis le 9 mai 2017. Il ne reste que la prise des différents décrets, notamment ceux qui nomment les différents responsables de ses organes, pour que l’opérationnalisation puisse être envisagée.

Ayant pour rôle la collecte et la mobilisation de ressources financières à long terme, la CDC-BF est attendue pour aider l’Etat et les collectivités territoriales à financer de façon adéquate les investissements structurants. Elle devrait également offrir les moyens nécessaires à la restructuration des entreprises à caractère stratégique en difficultés et permettre de sécuriser l’épargne nationale. Sa pertinence et sa nécessité tiennent au fait que le Burkina Faso est confronté à une insuffisance de financement pour réaliser les ambitions du PNDES.

Cela, «à cause du manque de structures financières tierces de confiance sur le marché national», expliquait le Premier ministre en avril 2017. «La CDC est l’alternative la plus crédible et la plus sérieuse pour apporter des solutions efficaces aux investissements massifs que nous comptons réaliser à travers des projets structurants», avait-il ajouté.

Pour disposer des ressources nécessaires à la réalisation de sa mission, la CDC bénéficiera, au départ, d’une dotation conséquente de l’Etat. La loi a fixé le montant de cette dotation initiale à 20 milliards de FCFA. Mais, pour ce qui sera l’essentiel des ressources disponibles à la CDC, il proviendra des opérations de dépôts, de consignations et de collectes auprès de diverses sources locales et sur les marchés financiers.

source l’economiste du Faso

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.