Politique: Où est donc passé le Premier ministre ?

La crise sécuritaire continue de faire des ravages dans notre pays. Il est clair que le terrorisme fait plus de morts que le coronavirus dans notre pays. Les dernières attaques en date sont celle contre le détachement militaire de Sollé ayant fait 5 morts, et celle contre le détachement de Djibo et une unité de la Gendarmerie, ayant occasionné la mort d’un militaire.

Les médias ont aussi fait cas de l’assassinat d’un agent de sécurité sur l’axe Pama-Fada. Les attaques contre les civiles, elles, sont très récurrentes.
Face à ces attaques barbares, nos braves Forces de défense et de sécurité opposent une vigoureuse riposte. C’était le cas, par exemple, lors de l’attaque de Djibo où six terroristes ont été neutralisés.

Les civils contribuent grandement à la défense de la mère patrie, y compris à travers les volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Malheureusement, ces derniers sont devenus des cibles privilégiés des terroristes.

Où est donc passé le Premier ministre ? Où est donc passé le ministre de la Défense ? Leur silence inquiète le vaillant peuple burkinabè.
C’est pourquoi l’Opposition politique demande une meilleure protection des VDP, non seulement de la part de l’Etat central, mais aussi de la part des collectivités territoriales dont ils relèvent, et des communautés dont ils font partie.
L’Opposition politique appelle à une solution diplomatique par la négociation plutôt que de continuer dans un errements orgueilleux qui endeuille chaque jour nos compatriotes.

Enfin, la saison pluvieuse approche à grands pas, et il n’y a toujours pas de solution pour les 800.000 déplacés internes qui ont fui leurs champs et abandonné tout derrière eux. Une famine est à craindre. C’est pourquoi l’Opposition demande au Gouvernement et aux amis du Burkina d’agir à temps, pour sauver des vies.

Pour notre part, nous apporterons toujours un maillon à la chaine de solidarité, et nous-nous ferons le porte-voix des populations victimes d’attaques.

Extrait du point de presse de l’opposition

Ajouter un commentaire