Putsch au Burkina

Putsch au Burkina: Scènes de liesse au passage d’un convoi militaire

Un convoi de l’armée, en provenance de Ouagadougou en direction de Kaya, a été accueilli, ce mardi, après-midi, par des scènes de liesses à son passage à Ziniaré. ( Putsch au Burkina)

Au lendemain du départ du pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré, les populations de cette ville située à 35 km au Nord-ouest de Ouagadougou, manifestent leur soutien aux militaires selon le récit de nos confrères de l’AIB.

« Vive l’armée », « on est fier de vous »…, sont entre autres, mots adressés aux soldats. « Nous avons accueilli le coup d’Etat comme d’une délivrance », affirme un jeune manifestant.

Wakatt Communication

Pour cette dame qui portait son bébé au dos, les militaires ont fait ce qu’on attendait d’eux. « Enfin, ils ont pris leurs responsabilités.

Il leur faudra maintenant aller jusqu’au bout en chassant les terroristes pour que les déplacés repartent chez eux », dit-elle. Aux cris des jeunes, des soldats ont répondu, les poings en air ou hochant la tête.

Notons que des centaines de personnes se sont réunies mardi matin à la place de la révolution de Ouagadougou, pour disent-elles soutenir le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration. Ce mouvement a renversé dans la nuit du dimanche au lundi le Président du Faso Roch Kaboré.

En rappel le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) avec à sa tête le lieutenant-colonnel Henri Damiba, a annoncé la destitution du président Kaboré dans une déclaration diffusée à 17h30 par la télévision nationale du Burkina Faso.

Le porte-parole du MPSR, le capitaine Sidsoré Kader Ouédraogo, justifie au nom du lieutenant-colonnel Paul Henri Sandaogo Damiba, la prise du pouvoir, par “l’incapacité manifeste” du pouvoir à enrayer les attaques terroristes.

Putsch au Burkina

Ajouter un commentaire