Réactions des politiques sur l’élection de Donald Trump

L’heure semble véritablement à la prudence ou à la retenue et personne ne se prononce en termes injurieux, contrairement pêut-être à ce que bon nombre de gens attendaient. Nous avons eu les réactions de nos politiciens.
Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition :

« Nous n’avons pas de commentaires particuliers à faire. Les américains sont un peuple souverain. Ils sont allés dans un processus démocratique qu’ils maitrisent depuis des siècles et ont estimé que Trump est la personne qu’il leur faut. Ils l’ont porté à la tête de leur Etat et nous ne pouvons que prendre acte. J’ai récemment été aux USA et je puis vous dire qu’on sentait un grand besoin de changement. Les démocrates ont fait deux mandats. Les USA sont un pays ou c’est rare qu’on ait trois mandats du même parti.  Le thème de campagne de Donald Trump lui a sans doute valu cette victoire ». En rappel c’est une campagne basée sur le changement et l’incapacité des démocrates à résoudre les problèmes des Américains.

Ablassé Ouédraogo, président de « Le Faso Autrement »:

« Pour moi, l’élection de Donald Trump n’est pas une grande surprise, dans la mesure où il a écarté les autres candidats du parti républicain pour être retenu comme le candidat du parti. Les uns et les autres doivent oublier la peur qu’ils ont pu avoir à travers les messages et les comportements de Trump au cours de cette campagne qui a été une campagne assez violente. Aujourd’hui, il est devenu le président de tous les Américains comme il l’a dit et il présidera les Etats-Unis d’Amérique comme tel. Avec l’équipe dont il se dotera, nous sommes convaincu qu’il gouvernera de sorte à ce que le monde reste dans la paix, le progrès et le développement. Par rapport à l’Afrique en général et au Burkina en particulier, nous osons espérer que la politique de coopération que M. Trump mènera, sera profitable, en termes de consolidation de la paix et du progrès ».

Emission Digitale Actu 5

Emission Digitale Actu 5 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Les propos d'une infirmiere chef indignent les internautes - Facebook, Twitter, Linkedin sont les reseaux sociaux les plus utilisés au Burkina Faso

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 20 février 2021

-Achille Tapsoba, président par intérim du CDP

« C’est avec surprise que j’ai accueilli l’élection de Donald Trump à l’issue de sa confrontation avec Hillary Clinton. Malgré tout, c’est le choix du peuple américain qui a des critères pour juger de l’opportunité d’élire tel candidat ou tel autre, pour gérer ses préoccupations majeures, aussi bien sur le plan national qu’international. Je pense ce qui a beaucoup pesé dans la balance, c’est bien le développement qu’il y a eu en dernière minute sur la candidate Hillary Clinton. Cela a beaucoup joué sur sa moralité et les Américains sont sensibles à la question de moralité des candidats. Aussi, face à une diversité internationale de plus en plus accrue entre les Etats-Unis d’Amérique et certaines puissances mondiales dont la Russie, les Américains ont voulu d’un président en qui ils reconnaissent une forte personnalité à même de contrebalancer le poids du président russe, Vladimir Poutine. Cela dit, c’est un paramètre qui a favorisé le candidat Trump par rapport à Hillary Clinton, qui est une femme bien affirmée et expérimentée politiquement ».

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.