Recouvrement fiscal: que se passe t’il au MINEFID ?

Plusieurs bureaux de recouvrement des recettes fiscales ne travaillent plus. En effet, selon l’informateur de Djeliba, les services sont ouverts mais les agents avancent des prétextes pour ne pas recouvrer l’argent du contribuable.

Un des usagers a fait savoir que dans un bureau des impôts, les agents lui ont fait savoir que les impositions sont suspendues.

Voulant vérifier l’information auprès de la direction, l’usager s’est rendu compte qu’il s’agit d’un alibi avancé pour ne pas travailler.

Emission Digitale Actu 5

Emission Digitale Actu 5 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Les propos d'une infirmiere chef indignent les internautes - Facebook, Twitter, Linkedin sont les reseaux sociaux les plus utilisés au Burkina Faso

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 20 février 2021

Renseignement pris, la même attitude prévaut dans d’autres services des impôts puisque les agents n’hésitent pas à utiliser la mauvaise qualité du réseau internet ou d’autres raisons pour ne pas travailler.

De source digne de foi, cette attitude serait beaucoup liée à la question des revendications sociales au MINEFID relativement à la question du fonds commun qui fait l’objet de polémique.

Des agents ont trouvé une astuce d’aller au travail mais de ne pas travailler réellement. Si rien n’est fait face à cette situation, elle pourra engendrer des conséquences désastreuses. Affaire à suivre !

Le Quotidien

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.