Tchad: 2 morts et une trentaine de blessés dans des manifestations

L’opposition tchadienne a manifesté mardi matin à N’Djamena, la capitale du pays aux sons de sifflets et de concert de casseroles. Des coups de feu ont été entendus dans plusieurs quartiers où les forces de l’ordre faisaient des patrouilles.

Un homme a été tué par balle à Moundou, dans le sud du Tchad, selon plusieurs médias locaux.

Une femme est également décédée dans la capitale N’Djamena, selon le procureur Youssouf Tom.

Elle se trouvait dans un bus qui a été attaqué par des manifestants, précise le magistrat.

On note une trentaine de blessé avec un bilan provisoire qui pourrait s’alourdir.

Les manifestants ont brûlé des pneus et des drapeaux français. Ils brandissaient aussi des pancartes avec les slogans ” Oui à un dialogue inclusif”, “Non à la monarchisation du pouvoir”, “Nous exigeons la dissolution du CMT, “Non au néocolonialisme français”, “Macron missionnaire de la Françafrique”.

Une station service française a été mise à sac dans le 9ème arrondissement de N’Djamena.

Plusieurs personnes disent avoir vu la police antiémeutes et des éléments de la garde présidentielle dans les quartiers.

La Convention tchadienne des droits de l’homme, une ONG locale, a partagé avec BBC Afrique plusieurs photos de personnes apparemment blessées par des tirs à balles réelles.

BBC

Ajouter un commentaire