Ukraine

Ukraine : 5 000 morts à Marioupol depuis le début de la guerre

Au moins 5.000 personnes ont été tuées à Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine, depuis le début de l’invasion russe, a annoncé à l’AFP une conseillère de la présidence ukrainienne, en charge des couloirs humanitaires.

Dans cette ville du sud-est de l’Ukraine, le bilan pourrait même être plus important et s’élever à 10 000 morts depuis le début de la guerre, d’après les autorités ukrainiennes. Selon l’ONU plus de dix millions de personnes, soit environ un quart de la population, ont dû quitter leur foyer depuis le début du conflit.

Des médias russes ont affirmé lundi que l’autoritaire dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, proche de Vladimir Poutine, s’était rendu à Marioupol pour galvaniser ses troupes qui participent à l’assaut contre cette grande ville portuaire du sud-est de l’Ukraine.

Wakatt Communication

Le gouvernement ukrainien a estimé à plus de 500 milliards d’euros les pertes économiques engendrées par la guerre avec la Russie.

Cette estimation englobe “l’impact direct des destructions” mais aussi “les effets indirects des combats” sur l’économie.

La Russie concentre ses efforts dans la guerre en Ukraine dans le Donbass. Pas moins de cinq attaques russes ont été déjouées par l’armée ukrainienne selon le rapport de l’Etat-major ce 28 mars.

L’ennemi est aussi repoussé à Kiev après plusieurs tentatives russes pour percer les défenses ukrainiennes au nord et nord-est de la capitale.

L’Ukraine demande la “démilitarisation” de la zone de Tchernobyl. De nouveaux incendies se sont déclarés et ils pourraient “avoir de très sérieuses conséquences”, selon la Première ministre adjointe ukrainienne Iryna Vereshchuk.

Antonio Guterres, secrétaire général de l’Onu, a annoncé lundi 28 mars 2022 que l’organisation va tenter de mettre en place un « cessez-le-feu humanitaire » entre la Russie et l’Ukraine.

Lors d’une déclaration à la presse au siège des Nations unies à New York, M. Guterres a déclaré avoir demandé à Martin Griffiths (secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires, Ndlr) d’étudier immédiatement avec les parties impliquées la possibilité d’accords et d’arrangements pour un cessez-le-feu humanitaire en Ukraine​.

Interrogé par des journalistes sur les modalités pratiques de la tâche confiée à M. Griffiths, M. Guterres a précisé que son adjoint allait revenir de Kaboul où il se trouve présentement et a dit espérer qu’il puisse se rendre à la fois à Moscou et à Kiev aussi vite que possible.

Ajouter un commentaire