Marche meeting du 29 septembre 2018: l’opposition satisfaite

Share Button

Nous avons voulu, à travers ce point de presse hebdomadaire, dresser le bilan de la marche-meeting des forces vives de la Nation. 

D’entrée de jeu, nous saluons les citoyennes et citoyens burkinabè pour leur très forte mobilisation, les forces de défense et de sécurité pour leur contribution à la sécurisation de la manifestation.

Nous vous saluons également, hommes et femmes des médias, pour la qualité de vos différents reportages et analyses, pour votre professionnalisme, et pour l’accompagnement dont ont bénéficié les forces vives et l’Opposition politique depuis l’annonce de la manifestation, jusqu’au jour de l’activité.

Cela témoigne de votre attachement indéfectible à la vitalité de la démocratie, à l’expression libre et plurielle des opinions.
Concernant le bilan de la marche-meeting, nous sommes très satisfaits sur tous les plans : La très forte mobilisation des citoyens, le caractère pacifique et républicain de la marche, la grande discipline et la qualité du message envoyé.

Cela constitue un premier geste fort de l’Opposition, qui réveillera le pouvoir somnolant du Président Roch KABORE. Comme le dit le CFOP, d’autres marches suivront si rien ne change. Et, croyez-nous, la mobilisation ira crescendo.
Au début du rassemblement, des personnes malveillantes ont pris des photos de petits attroupements avant le démarrage de l’activité, pour tenter de discréditer la manifestation.

Heureusement, la vérité a été promptement rétabli, en partie grâce à vous les journalistes à travers la diffusion d’images justes.
La marche s’est très bien déroulée malgré les tentatives de sabotage du MPP, malgré les billets de banques qui ont coulé à flot dans les quartiers, et malgré la campagne d’intimidation et d’intoxication.

Lors du rassemblement, quelques manifestants dont les messages n’avaient pas été homologués, ont vu leurs pancartes ou banderoles retirés par la commission communication. Des photographies de ces messages ont malheureusement été prises et publiées avant le retrait des pancartes.

Mesdames et Messieurs, en plus de ces aspects, nous relevons que le message du Chef de file de l’Opposition a été hautement apprécié non seulement par les manifestants, mais aussi par l’ensemble des citoyens.

En effet, sur la question de la sécurisation de notre pays, les forces vives à travers le Chef de file de l’Opposition réclament le limogeage pur et simple du ministre en charge de la sécurité et de celui en charge de la défense. Nous ne voulons plus de ces deux ministres dont la compétence se résume en des décorations à titre posthume.

Le Burkina Faso regorge d’hommes et de femmes compétents et expérimentés en matière de sécurité. Qu’on les nomme en lieu et place de ces deux ministres.

Les forces vives ont aussi demandé la relecture du Code électoral qui ouvre un boulevard de fraudes au MPP. Il est inconcevable que notre fichier électoral soit désormais aux mains de l’ONI, dirigé par un cadre du MPP. Il est aussi inconcevable que l’on exclue l’écrasante majorité de nos concitoyens à l’étranger des élections de 2020.

Nous avons aussi demandé des lotissements transparents au profit des populations, des actions efficaces en faveur des jeunes, des femmes, des initiatives en faveur de la réconciliation nationale, une lutte sans merci contre la corruption et la vie chère.

Il appartient au Président du Faso, garant de l’unité nationale, de travailler d’apporter les réponses idoines à ces différentes revendications.
Mesdames et Messieurs les journalistes,
Concernant la souscription pour soutenir nos forces de défense et de sécurité, nous sommes heureux de vous annoncer que la commission mise en place à cet effet a pu bénéficier de la contribution des groupes ci-après :
-Les participants à la marche-meeting des forces vives de la Nation ;
-Les Présidents de partis d’Opposition ;
-Les leaders de la société civile qui ont pris part à la marche-meeting ;
-Les députés de l’Opposition, en plus de leur cotisation à l’Assemblée nationale ;
-Les partis d’Opposition ;
-Les bonnes volontés à travers Orange Money et Mobicash.
La souscription se poursuit, et la commission consigne tous les dons dans des registres. Le bilan définitif sera dressé très bientôt. En attendant, nous invitons tous les patriotes à continuer l’envoi de leurs contributions pour soutenir nos FDS, avant le 04 octobre, aux numéros suivants :
-Orange Money : 74 60 92 94
-Mobicash : 52 88 30 35.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.