Le Président du Faso aux compatriotes de Madagascar : « Vous êtes les ambassadeurs du Burkina Faso à l’étranger et restez toujours respectueux des lois de votre pays d’accueil »

Share Button



Le Présidence du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a rencontré la communauté burkinabè vivant à Madagascar, dans l’après-midi du vendredi 25 novembre 2016, peu après son arrivée à Antananarivo.

La communauté burkinabè de Madagascar, forte d’une trentaine de membres a souhaité rencontrer « son Président » pour lui souhaiter la bienvenue sur la grande île et aussi lui dire sa fierté de le recevoir à Antananarivo.
Le porte-parole de la communauté burkinabè, Monsieur Moussa SIE a expliqué que les membres remercient le Président du Faso pour sa disponibilité à les rencontrer. « On sait que vous venez de loin et que malgré le décalage horaire, la charge du voyage et votre agenda chargé, vous avez accepté rencontrer la petite communauté burkinabè qui est à Madagascar », a-t-il déclaré. Il a saisi l’occasion pour féliciter le chef de l’Etat pour « sa brillante élection à la magistrature suprême ». La communauté, par la voix de son porte-parole a rassuré le Président du Faso de son « soutien total ».
Les compatriotes burkinabè ont ensuite exposé les problèmes qu’ils rencontrent à Madagascar. Il s’agit principalement du renouvellement de leurs passeports qui met plus de temps ; ce qui les met en situation d’irrégularité. Aussi le système bancaire malgache qui ne facilite pas la circulation des devises. Une autre préoccupation évoquée est celle de « Bernadette OUEDRAOGO âgée de 57 ans, née d’un père Burkinabè en service militaire sur l’île et dont le rêve est de fouler pour une fois le sol du Pays des Hommes intègres, la Patrie de ses ancêtres », a confié Monsieur SIE au Président du Faso.
Quant à l’Ambassadeur du Burkina Faso auprès de l’Afrique du Sud avec compétence sur Madagascar, Madame Salamata SAWADOGO, elle a surtout insisté sur le patriotisme des Burkinabè : les compatriotes burkinabè ont « démontré leur patriotisme à travers leurs actions au stand du Burkina Faso dans le village de la francophonie », a-t-elle fait savoir. Grâce à leur mobilisation, le stand du Burkina a connu un nombre très important de visiteurs : « plus de 2000 visiteurs en 3 jours », a témoigné Madame SAWADOGO.
Le Président Roch Marc Christian KABORE dans sa prise de parole, a d’abord remercié ses compatriotes pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé avant de leur expliquer l’évolution de la situation nationale du pays.
Partant des récentes élections et de la nouvelle Constitution en élaboration, le Président du Faso a fait le point des dossiers en justice, de la politique nationale, de l’économie avec le Plan national de développement économique et social (PNDES), dont la table ronde avec les bailleurs de fonds est prévue pour se tenir les 7 et 8 décembre 2016 à Paris, des questions sociales et de la sécurité nationale.
Pour ce qui est de la justice par exemple, la conviction du Président du Faso est qu’ « aucune réconciliation n’est possible si on met de côté la vérité et la justice ». Pour ce faire, le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN), est à pied d’œuvre pour traiter plus de 5000 dossiers.
Concernant les doléances, le chef de l’Etat a promis d’y apporter des solutions. Roch Marc Christian KABORE a rassuré la sœur Bernadette OUEDRAOGO et la communauté que « les dispositions seront prises pour qu’elle puisse rentrer au Burkina Faso ». Le chef de l’Etat a aussi promis de voir rapidement comment régler le problème de renouvellement des passeports. Avant de terminer, il a invité ses compatriotes de Madagascar à toujours « cultiver la solidarité qui les anime et à rester les ambassadeurs du pays à l’extérieur ». Le Président du Faso a ainsi tenu à rappeler à ses compatriotes, les valeurs qui caractérisent toujours les Burkinabè à l’étranger : « travailleurs et respectueux des lois des pays qui les accueillent ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.