Burkina :Pascal Zaïda félicite Damiba

Burkina transition, la Coordination Nationale pour une Transition Réussie (CNTR), a animé un point de presse le 31 août dernier 2022, au Centre National de Presse Norbert Zongo.  Au cours de cette conférence de presse, le député ALT, pascal Zaïda et ses camarades ont donné leur lecture de la situation nationale ‘’marquée par la crise sécuritaire et la cherté de la vie’’.

Sur le plan sécuritaire ils font constater que les forces de défense et de sécurité ainsi que toutes les forces combattantes sur le terrain ont « fragiliser la capacité de nuisances des groupes terroristes sur le terrain. » Cette montée en force des troupes engagées sur les théâtres des opérations a malheureusement conduit les groupes armés terroristes à changer de cible. Selon Zaïda, les groupes terroristes ne s’attaquent aujourd’hui qu’aux populations civiles et aux symboles de l’Etat. Poursuivant, il estime que ces résultats sont à mettre à l’actif des récentes mesures restrictives adoptées par le gouvernement par l’entremise du COTN, mais aussi aux défections enregistrées dans les rangs des terroristes. Toute chose qui à conduit le député de l’ALT a considéré le président Damiba comme le messie envoyé par Dieu aux burkinabè pour les sortir de cette crise sécuritaire. « Le président Damiba est un envoyé de Dieu pour sauver le Burkina »  a lancé le coordonateur national de la CNTR.

Désormais ces terroristes aux abois du fait de la montée vertigineuse des troupes combattantes, mais aussi des intempéries n’ont qu’un seul choix : « se dissimuler au sein des paisibles citoyens » selon Zaïda, voila pourquoi il appel d’ailleurs les populations à une saine collaboration avec les Fds pour débusquer les éventuels terroristes qui se cacheraient en leur sein. Il invite par ailleurs les politiciens à rester sobre car l’heure n’est pas à «l’activisme politique» et aux opérateurs économiques il lance cet adage « la politique aux politiciens, les affaires économiques aux hommes d’affaires, et les moutons seront bien gardés. »

Wakatt Communication

Pour la CNTR, la cherté de la vie est le corollaire de la conjecture économique internationale survenue due au faite de la crise ukrainienne, la crise sécuritaire mais aussi aux séquelles de la crise sanitaire. S’il reconnait l’insuffisance des efforts du gouvernement pour endiguer cette crise, il fustige aussi le comportement de certains commerçants véreux qui veulent « s’enrichir de la misère des populations. » Voilà pourquoi il invite le ministère du commerce à accentuer les missions de contrôle des prix dans les différentes boutiques pour traquer ces commerçants ‘véreux’ qualifiés de « rapaces » par pascal Zaïda.

https://web.facebook.com/ouaga24

netafrique.net

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.