Ouagadougou/ Coup d’Etat au Burkina

Ouagadougou : une mutinerie en cours ?

C’est la confusion totale ce matin à Ouagadougou. En effet plusieurs tirs nourris sont entendu dans plusieurs camps de la capitale. Plusieurs sources parle de mutinerie.

Des tirs nourris ont été entendus au camp Sangoulé Lamizana (à Goughin), au camp Guillaume Ouédraogo (centre-ville , à Ouagadougou) et à la Base Aérienne. Mais aussi à Kaya, dans la région du Centre-Nord. La tension monte également dans plusieurs autres camps du pays.

Selon nos confères du courriers confidentiel , il s’agit d’une mutinerie. Des soldats en colère exigent le départ «immédiat» du Directeur général de l’Agence nationale de renseignements. Ils dénoncent aussi «le mauvais équipement des soldats, la mauvaise prise en charge des blessés et des familles des victimes dans la lutte contre le terrorisme».

Wakatt Communication

Nos confrères de BF1 croit savoir que les jeunes militaires formés par le lieutenant-colonel Zoungrana et surnommés les MANBA VERTS, voudraient libérer leur chef enfermé à la MACA depuis quelques semaines pour tentative de coup d’Etat.

Selon le gouvernement il ne s’agit pas d’une prise du pouvoir par l’armée. Elle réaffirme son attachement à cette dernière.

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022. Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Le Ministre des armées dit suivre avec intérêt l’évolution de la situation et demande aux populations de vaquer sereinement à leur occupations.

Ajouter un commentaire