Attaque à Kain : Quatorze civils et 146 terroristes tués

Share Button

L’attaque terroriste à Kain, dans la région du Nord, dans la nuit du 3 au 4 février 2019, a fait quatorze morts au sein de la population civile. En réponse à ces exactions, les Forces de défense et de sécurité ont mené une opération qui a permis de tuer 146 terroristes dans les localités de Kain, Bomboro et Banh. Le bilan de l’opération a été établi ce lundi dans un communiqué publié par l’Etat major général des forces armées.

Ouagadougou, le 04 février 2018
COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans la nuit du dimanche 03 au lundi 04 février 2019, une attaque terroriste à KAIN (province du
Yatenga, Région du Nord) a fait quatorze (14) victimes civiles au sein de la population.

En réaction à cette attaque, les Forces de défense et de sécurité (FDS) nationales ont immédiatement engagé des opérations dans les départements de KAIN (province du Yatenga, Région du Nord), de
BANH (province du Loroum, Région du Nord) et de BOMBORO (province de la Kossi, Région 
De la Boucle du Mouhoun).

Cette riposte des Forces de défense et de sécurité s’est traduite par une opération terrestre et aérienne qui a permis de neutraliser cent quarante-six (146) terroristes dans les trois (03) départements.

Le bilan pour les Forces de défense et de sécurité fait état de blessés légers et aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Les opérations de sécurisation des dits départements se poursuivent.

Le Chef d’Etat Major Général des Armées tient à rassurer les populations sur la détermination des
Forces de défense et de sécurité à sécuriser le territoire national et à assurer la protection des personnes et des biens.
ll invite les populations à collaborer avec les FDS afin d’assurer un retour définitif de la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Colonel-Major Lamoussa FOFANA
Directeur de la Communication et des Relations Publiques des Armées

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.