Quoi de neuf à Kosyam?

Le Cardinal de Séoul reçu en audience par le Président du Faso

Share Button

Venue prendre part à la célébration du cinquantième anniversaire du Sanctuaire Notre-Dame-de-Yagma, une délégation de l’archidiocèse de Séoul en Corée du Sud, conduite par le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG, a été reçue en audience par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE dans la matinée du lundi 05 février 2018.

La délégation sud-coréenne a été introduite auprès du chef de l’Etat par le Cardinal Philippe OUEDRAOGO du Burkina Faso. Cette visite de la délégation sud-coréenne au Burkina Faso a pour objectif d’insuffler une dynamique nouvelle à l’amitié et à la fraternité entre les églises catholiques de la Corée du Sud et celles du Burkina Faso.

« Par cette rencontre ecclésiale, je souhaite que la relation entre nos deux pays puisse s’étendre à d’autres domaines », a confié le Cardinal de Séoul à sa sortie d’audience. Le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG a noté qu’il voudrait établir une relation officielle entre les deux diocèses. « Nous pouvons collaborer dans les domaines de la santé et de l’éducation.

C’est pour cela que je suis venu avec une dizaine de membres qui sont des directeurs, des responsables de centres médicaux et le directeur de la faculté de médecine de Séoul. C’est par l’éducation et la santé que nous voulons établir une coopération de missionnaires avec la bénédiction du Cardinal Philippe OUEDRAOGO », a-t-il précisé.

Cette audience a été aussi l’occasion pour le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG et sa délégation de soumettre au chef de l’Etat leur souhait de voir la relation diplomatique entre le Burkina Faso et la Corée du Sud s’étendre à d’autres secteurs. En tant qu’Archevêque de Séoul, capitale de la Corée du Sud et Administrateur apostolique de Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, « mon principal souci, c’est comment les religieux peuvent contribuer à la réconciliation et à l’unification des deux pays.

Les jeux olympiques d’hiver commencent bientôt et à cette occasion, les deux Corée vont y participer sous la même bannière. Cela est un signe pour aller vers l’unité et la paix de la péninsule de Corée. J’ai demandé au Président de nous soutenir à aller vers la paix et la réconciliation », a souligné le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG.

Interrogé sur les raisons de leur présence au Burkina Faso, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a fait l’historique de sa rencontre avec le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG : « Nous avons été nommés ensemble, nous sommes les premiers Cardinaux du Pape François et selon les usages de Rome, il est toujours mon voisin de droite tout comme l’archevêque de Santiago du Chili est toujours mon voisin de gauche.

Quand on a une assemblée de 200 personnes, on finit par sympathiser avec ceux qui sont les plus proches. Il m’a invité en Corée du Sud et les circonstances ont voulu que je sois là-bas pour la visite du Pape.

Je l’ai moi aussi invité et il a saisi la perche que je lui ai tendue ». Concernant l’audience avec le Président du Faso, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a fait savoir qu’elle est « très significative pour eux car au-delà de la portée ecclésiale, il faut considérer que c’est tout le peuple burkinabè qui est bénéficiaire de notre coopération dans le domaine sanitaire avec la Corée du Sud dans la mesure où nous recevons des malades de toutes les confessions religieuses ».

En effet, l’archidiocèse de Séoul a fait don d’une ambulance toute neuve à l’hôpital Paul VI de Ouagadougou. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un commentaire
OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.