Egypte: Plus de 200 morts dans l’attaque d’une mosquée

Share Button

Au moins 235 personnes sont mortes dans une attaque visant une mosquée de la péninsule du Sinaï, dans le nord de l’Égypte, vendredi. Après avoir fait exploser une bombe, plusieurs hommes ont ouvert le feu sur les fidèles.

C’est l’une des attaques les plus meurtrières survenues en Égypte ces dernières années : un attentat à la bombe visant une mosquée de la péninsule du Sinaï, dans le nord de l’Égypte, a fait au moins 235 morts et plus de 100 blessés, ont indiqué vendredi 24 novembre la télévision d’État égyptienne et l’agence de presse officielle Mena.

L’attaque a eu lieu en pleine prière du vendredi à la mosquée al-Rawda dans le village de Bir al-Abed, à l’ouest d’Al-Arich, la capitale de la province du Nord-Sinaï, région où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI).

Selon la police égyptienne, après l’attaque à la bombe, des hommes ont ouvert le feu sur des fidèles, parmi lesquels se trouvaient notamment des conscrits de l’armée. Selon les informations du correspondant de France 24 en Égypte, les assaillants ont ensuite incendié des véhicules devant la mosquée et bloqué les voies d’accès au bâtiment afin de retarder l’arrivée des secours. Les blessés ont finalement été transportés vers les hôpitaux de la région.

Selon la télévision d’État, le président Abdel Fattah Al-Sissi a convoqué en urgence une réunion de sécurité peu après l’annonce de l’attaque.

Avec AFP/REUTERS/FRANCE 24

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.