Burkina Faso

Burkina Faso: un assistant en douane porté disparu dans le Seno

Un assistant de douane burkinabè qui ralliait Ouagadougou à Seytenga ( Burkina Faso), est porté disparu depuis dimanche et un chauffeur nigérien a été blessé à l’entrée de Dori le même jour.

 Dans la province du Séno, précisément, à 4 km du péage à l’entrée de Dori, des individus armés non identifiés ont attaqué deux camions nigériens qui ont quitté Ouagadougou pour le Niger le dimanche 31 octobre 2021 peu avant 17 heures selon l’AIB.

Selon nos sources, des hommes armés qui régnaient en maitre sur cette partie de RN 03 ont tenté en vain d’immobiliser les dits camions. Le conducteur du premier a pu forcer le passage tandis que le second a été blessé.

Wakatt Communication

Il a été blessé par les tirs des hommes armés. Malgré sa blessure, le chauffeur a pu conduire son camion jusqu’au poste de contrôle de la police avant d’être évacué au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori pour être pris en charge.

Sur le même axe à savoir la RN 03 reliant Ouagadougou à Dori en passant par Kaya, l’on est sans nouvelle d’un assistant des douanes.

Selon des sources concordantes, l’assistant des douanes en service à Seytenga ( Burkina Faso) à quelques encablures du Niger a quitté Ouagadougou le dimanche 31 octobre vers 10 heures avec son véhicule personnel de couleur bleu pour son poste en passant par Dori.

Au moment où nous tracions ces lignes, ses proches n’ont aucune nouvelle de lui, pire il est injoignable sur ses téléphones portables.

Par ailleurs dans la matinée du 31 octobre 2021, aux environs de 06 heures du matin, le Service Départemental de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique de Di, dans la province du Sourou, région de la Boucle du Mouhoun a été la cible d’une attaque terroriste qui a entrainé d’énormes dégâts matériels mais fort heureusement, il n’y a pas eu de perte en vie humaine.

Tout en condamnant avec la dernière énergie cette attaque barbare survenue, le Directeur Général des Eaux et Forêts, Chef de Corps, marque son soutien et ses encouragements à l’ensemble du personnel du Cadre paramilitaire des Eaux et Forêts qui malgré le contexte sécuritaire difficile continue d’assurer ses missions.

Par ailleurs, il invite le personnel à plus de vigilance et de professionnalisme dans le cadre de leurs activités.

Ajouter un commentaire