Utilisation de l’Apivirine pour des essais sur personnes humaines au Burkina Faso: Le service du Pr Martial Ouédraogo sur le banc des accusés

Ceci est une note émanant de l’ordre des médecins et adressé au Directeur du centre Hospitalier Universitaire Yalgado OUEDRAOGO , dans lequel il demande des explications sur l’utilisation de l’Apivirine

Il nous est revenu que le Service de Pneumologie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado OUEDRAOGO, dirigé par le Pr Martial OUEDRAOGO serai le site d’un essai clinique utilisant un produit non encore enregistré au Burkina Faso II s’agit de l’Apivirine.

Je voudrais donc à travers cette correspondance vous interpeller afin de clarifier la situation pour savoir si c’est vrai ou pas, car ce produit n’ayant pas encore fait l’objet d’une étude de toxicité ne saurait être administré à des personnes humaines au Burkina Faso, sans l’avis du Comité National qui autorise les essais cliniques au Burkina Faso

Je voudrais par la présente, vous inviter à faire une investigation afin que la situation soit clarifiée. D’ores et déjà, je mets en ampliation l’ensemble des détenteurs d’enjeux de protection de la population sur les questions de santé et de consommation de produits de santé.

En souhaitant une attention particulière à ma correspondance, veuillez recevoir, Monsieur le Directeur Général, ma profonde considération

LA RÉDACTION VOUS RECOMMANDE

Ajouter un commentaire